Koh Samui, merci de ne pas réveiller avant midi

Share Button

A Koh Samui, si vous vous baladez dans les rues t√īt le matin, enfin t√īt ici √ßa veut dire avant 11h, vous croiserez plus de chiens que d’√™tres humains. Non pas qu’il y ait des hordes de canid√©s qui envahissent l’√ģle √†¬† cette heure seulement, c’est juste que leurs meilleurs amis, les hommes, sont en train de pioncer. En m√™me temps, pour la plupart ils n’ont rejoint leur lit qu’il n’y a quelques heures. Car, oui, ici, rien n’est fait pour qu’on dorme la nuit. Quelle id√©e farfelue en m√™me temps de dormir la nuit, franchement ! Et avant midi, la quasi totalit√© des commerces et restaurants n’ont que leur rideau de fer √†¬† vous proposer. Faute de clients.
La nuit donc, il y en a pour tous les go√†¬Ľts. Les amateurs de foot et de bi√®re, trouveront multitude de pubs proposant des matchs de premi√®re league ( oui, du foot anglais, il faut boire des alcools plus forts pour appr√©cier le championnat de France ), pour la musique live, il y a aussi quelques adresses, avec des reprises des Beatles ou ce groupe de filles excit√©es en mini-jupes au Coyote je sais plus quoi qui valent plus pour l’image que pour le son ou encore le Reggae Pub en d√©but de soir√©e, pour ceux qui aiment les filles qui vous font des compliments et s’habillent assez court, il y a deux rues ne regroupant quasiment que des bars √†¬† h√ītesses, pour se remuer le popotin, il y a plusieurs bars avec piste de danse et bien s√†¬Ľr le fameux Green Mango, faut juste aimer la house musique qui est apparemment le sel genre musical enseign√© √†¬† l’√©cole de DJ de Koh Samui. Il y a m√™me un Ice bar si l’hiver vous manque finalement. Avec un cocktail appel√© H1N1 servi dans une grosse seringue pour vraiment √™tre comme en Europe. Non, je plaisante mais √ßa serait une id√©e ! Temp√©rature √†¬† l’int√©rieur -7 ¬įC. On vous fournit la veste polaire.
Et le jour et bien c’est plage, massage, boisson, shopping dans les nombreuses √©choppes. Et on peut aussi aller voir les quelques temples de l’√ģle. Je m’√©tais pour ma part promis d’aller voir au moins celui au chedi dor√© qui tr√īne sur une colline et qu’on voit depuis la piste de l’a√©roport. Mais avant direction le Big bouddha, rien √†¬† voir avec la chanson de Carlos, √ßa c’√©tait Big bisou. Lui aussi est pr√®s de l’a√©roport. D’ailleurs de l√†¬† on peut voir les avions atterrir. Un grand escalier m√®ne √†¬† la statue dor√©e.
Big Bouddha - Koh Samui
Big Buddha - Koh Samui
De l√†¬†, on a une vue sur la plage de Bophut o√Ļ la mer est bien plus calme que Chaweng et ces sempiternels rouleaux mais a une couleur bien moins engageante. Probablement √†¬† cause des bateaux de p√™che, nombreux par l√†¬†-bas. Je me fais photographier par une jolie jeune fille tha√Į en robe blanche √†¬† fleurs qui croit l’avoir fait discr√®tement. Mais rien n’√©chappe √†¬† mes sens super d√©velopp√©s. En face du bouddha, en bas, j’aper√ßois un petit bras de mer avec des statues amusantes plant√©es dans l’eau. Oui, je dis amusantes car je ne connais pas leur signification donc faudra s’en contenter.
Koh Samui  - statue
Puis je remonte dans le taxi avec la propri√©taire duquel j’ai convenu de haute lutte qu’elle m’emm√®ne ici puis au temple sur la colline avant de m’abandonner comme une pauvre chaussette pour la modique somme de 300 bahts.
Du haut du temple, on a une belle vue sur l’a√©roport et sur le lac avec un peu plus loin le littoral. Sinon le b√†¬Ętiment en lui m√™me n’offre pas de surprise. Des petites pens√©es sont √©crites sur des pancartes de bois et plant√©s sur les arbres le long des marches menant √†¬† l’√©difice. Souvent traduites en Allemand, je commence √†¬† me demander si c’est pas la seconde langue officielle de la Tha√Įlande, et parfois en Anglais mais jamais en Fran√ßais. Je me vexe et redescends apr√®s avoir immortaliser la vue.
Wat Yai Koh Samui
Aeroport Koh Samui - Bangkok Airways
Retour √†¬† pieds jusqu’√†¬† mon h√ītel avec petite halte pour me nourrir d’un plat de pad tha√Į. Je recroise la tha√Į du Big bouddha qui me fait un grand sourire, je continue mon chemin. Une centaine de m√®tres plus loin, j’entends derri√®re moi un timide ¬ę¬†Excuse me¬ę¬†, c’est elle qui me demande pourquoi, je marche si vite. J’aurais bien r√©pondu parce que j’ai de grandes jambes mais je lui fais savr que j’ai bien remarqu√© qu’elle m’a pris en photo ce matin, elle rougit. Bref, on mange ensemble, elle m’explique qu’elle est infirmi√®re √†¬† l’h√īpital de Koh Samui et fait des horaires de nuit. Elle parle m√™me un peu Fran√ßais. Elle posera pour quelques photos sur la plage avant de partir travailler. Ah oui, j’oubliais elle me trouve beau. Je vais immigrer ici moi ! On m’a jamais dit aussi souvent que j’√©tais canon que ces derni√®res semaines. Canon et ressemblant √†¬† Harry Potter. Faut croire que l’apprenti magicien est le fantasme de toutes les Tha√ģlandaises.
Je me suis rendu dans deux autres wat. Le Kunaram, o√Ļ un moine momifi√© a bien gard√© l’esprit de l’√ģle, non pas qu’il danse sur de la house musique, il est mort quand m√™me, mais en position de m√©ditation, il arbore de jolies lunettes de soleil. comme quoi, on peut √™tre d√©c√©d√© depuis 40 ans et rester branch√© !
Moine momifie - Wat Khunaram - Koh Samui

Un peu avant, le Wat Sammet, au bout d’un chemin, vaut surtout pour les √©l√©ments de son grand portique, le temple en lui-m√™me √©tant modeste et pas des plus int√©ressants. On est ici, un peu plus dans les terres et on retrouve le calme, la nature et des tha√Įlandais qui vous sourient un peu surpris que vous soyez venus l√†¬† plut√īt que de vous dorer la pilule √†¬† la plage. Mais c’est que ma pilule, elle est d√©j√†¬† assez dor√©e.
D’un autre c√īt√©, rien n’est fait pour vous encourager √†¬† venir ici. Je suis d’abord mont√© dans un taxi, lui expliquant que je voulais me rendre au Wat Kunaram. Il m’annonce avec aplomb ¬ę¬†1200 bahts¬†¬Ľ pour l’aller et retour. J’ai m√™me pas pris la peine de n√©gocier. Je l’ai plant√© l√†¬† et j’ai march√© quelques m√®tres avant de monter √†¬† l’arri√®re d’un taxi collectif qui me demandait 100 bahts pour me d√©poser l√†¬†-bas. Les taxis √†¬† Koh Samui ont tous la flamme ¬ę¬†Taxi-meter¬†¬Ľ sauf qu’aucun n’a de meter et que dans leur fixation des prix y en a qui n’ont peur de rien. Pour 1200 bahts, je peux aller jusqu’√†¬† Chiang Mai ! Bref, √©vitez les taxis et montez dans les camionnettes collectives. Il en passe tr√®s r√©guli√®rement sur les grandes art√®res.
Maintenant, je connais les deux visages de Koh Samui, celui que je qualifierais d’Ibiza de Tha√Įlande et l’√ģle plus tranquille, plus rurale, o√Ļ j’ai retrouv√© un contact par des sourires, des mouvements de t√™tes avec les habitants. Pour la baignade, la beaut√© du littoral, les prix aussi, je pr√©f√®rerai probablement Koh Tao la prochaine fois. Reste juste √†¬† trouver quelqu’un pour m’accompagner. Envoyer vos candidatures avec lettre de motivation…

Trouver un hotel à  Koh Samui