Chiang Mai, dites-le avec des fleurs

Share Button

Je vous avais dit que je retournerai a Chiang Mai et bien, je tiens mes promesses, m’y revoila ! Souvenez-vous en en 2012. Mais qu’est-ce que je raconte-moi, je ne vais pas me presenter aux presidentielles. Quoique… Pourquoi, je suis monte la-haut ? Pour aller a Chiang Rai et passer au Laos direction Luang Prabang. Je change d’adresse, la guesthouse de la derniere fois ne me paraissant pas la meilleure option du coin et j’elis domicile au Sumit Hotel qui offre depuis le couloir de ses etages les plus hauts une vue sur les montagnes et le Doi Suthep et propose la meme prestation pour 150 bahts de moins.
Deleste de ma partenaire de la derniere fois pas trop fan de la deambulation et dont la Toyota qui n’a pas encore ete rappelee par ses geniteurs avait ete bien pratique pour le marathon de visites de temples dans lequel nous nous etions lance, je pars a l’assaut des rues en mode pieton-flโneur. Je retrouve vite mes marques. Il faut dire qu’avec son centre entoure de fortifications plus ou moins ecroulees et d’un carre de douves, il est assez facile de se reperer a Chiang Mai. Et l’eau des douves est tres riches en poissons et en ecoliers. Oui, je vous assure, j’en ai vu un se baigner dedans avant de se secher et de reenffoucher son velo. J’entre dans les quelques temples que je croise histoire d’augmenter ma consommation moyenne de wats par heure faisant de Chiang Mai la ville o๙ j’aurais visite le plus d’edifices religieux.
temple Chiang Mai
Et le soir, j’arrive sur la place Phrae qui accueille de nombreux stands et marchands et une scene avec un groupe d’ecoliers qui jouent des morceaux traditionnels au rythme assez monotone, je dois dire. Ils semblent d’ailleurs eux-meme un peu endormis par leur musique. C’est la fete des fleurs. La plus importante de l’annee dans la « capitale du Nord ». Et moi, j’y suis justement, si c’est pas de l’organisation ca ! Franchement, on sent la preparation, le serieux, les heures a epluche les guides et surtout le gros coup de chance en fait. Bon, c’est vrai, comme ca, les partitions jouees ne me semblent pas avoir beaucoup de rapport avec les fleurs et s’il y a quelques marchands de plantes, la plupart proposent textiles ou nourriture. Mais bon. Apres la musique place a la danse. Toujours des ecoles et quasiment que des filles. Tres jeunes. De l’ecole maternelle a la primaire. Si tu approches la puberte, tu es privee de choregraphie ! C’est vrai que c’est mignon d’autant qu’elles ont de jolies costumes, sont maquillees et pomponnees mais ca fait un peu bizarre de voir ses toutes jeunes gamines se tremousser maladroitement. Elles ont l’air contentes de se donner en spectacle donc tout va bien. Et les parents sont comme des fous a filmer ou photographier leur progeniture. Toujours pas tellement de rapport avec les fleurs dans les numeros qui se succedent.
Chiang Mai fete des fleurs
Chiang Mai fete des fleurs danse
Le flower festival dure 3 jours. C’est toujours en fevrier, pour le reste, les dates varient tous les ans. J’ai rate la premiere journee et l’election de miss jeune fille en fleur, enfin mise fete des fleurs, quoi. Mais j’ai vu le spectacle du 2e soir et pourrai profiter le lendemain de l’immense marche. Il couvre un quart du contour du centre historique et propose toutes sortes de choses comestibles et buvables. Je me suis laisse tenter par un peu tout. Des pad thai, du proc grille, des glaces, des gauffres, un fruit slovaque, euh non un fruit shake ( c’est pareil, c’est le pays juste a c๔te ) et a chaque fois, je les aurai echanges contre un piece de 10 bahts. Et puis aux abords du parc, j’ai trouve les chars fleuris, delaisses de leurs passagers, au repos. Je me disais aussi qu’un tel festival devait avoir un cortege de chars decores de fleurs. Et c’est la que j’ai eu la revelation. Ce charme indicible que je semble avoir ici et cette comparaison a Harry Potter, en fait le roi aussi ressemble au jeune sorcier, je l’ai compris en regardant ce char.
Chiang Mai flower festival
Le marche continue dans les allees du parc avec des stands plus ludiques: jeux de flechettes, si tu eclates 7 ballons avec 7 flechettes tu repars avec une grande peluche sinon avec une sucette, j’aurai eu la sucrerie, jeux de massacres, maneges, jeux de peche de vrais poissons, tombola… Et sous les arbres, des masseuses. Tarif: 60 bahts les 30 minutes. Je choisis une demi-heure de foot massage et une demi-heure de back and arm massage. Et franchement, a l’ombre d’un arbre dans un joli parc avec de la musique thai en fond sonore a se faire masser, c’est le pied !
Vers 17h, je vais dans la Sunday Walking Street car oui, on est dimanche et cette fois-ci, c’est pas un coup de bol, c’est calcule. Meme que c’est a deux pas de mon h๔tel. Encore un marche qui s’improvise dans les rues et qui grossit au fur et a mesure que le soleil se fait discret. Et chaque temple presents sur le parcours ouvre ses portes et se transforme en grand food center o๙ de nombreux marchands proposent des plats thais mais aussi indiens, des sushis, des gauffres ect… Je m’arrete une premiere fois deguster un plat de macaronis au poulet et tomates assis sur une table en pierre faisant face au chedi puis achete mon dessert dans le temple voisin: des tranches de banane frites. Je remonte les rues devenues pietonnes pour l’occasion et me retrouve devant le Wat Chedi Luang. « Tiens, je l’ai pas fait encore celui-la ! » Devant se trouve un edifice assez classique et relativement recent qui cache le grand et vieux chedi de pierre avec ses statues d’elephants et sur trois de ses faces des lucarnes avec des statues de bouddhas dorees. En ressortant, on arrive pres d’un espace o๙ vous pouvez venir discuter avec les bonzes et leur poser toutes les questions que vous voulez. Ils sont contents de pratiquer l’anglais et de vous faire decouvrir leur religion et leur vie. Bon, il n’y aura pas de moine disponible pour moi, malheureusement. J’aurais du reserver ! Du coup, je ne sais toujours pas s’ils doivent faire voeu de chastete ou pas. Je repars dans le marche et mets un peu de temps a realiser que tout le monde s’est fige sauf quelques farangs distraits comme moi. Non, ce n’est pas un 1,2,3 soleil geant, c’est juste que dans les hauts-parleurs l’hymne national ou l’hymne royal, je ne sais pas exactement, est diffuse.
Chiang Mai Sunday Walking Street

Un petit encas plus tard, j’ai un petit coup de blues. Mon visa expire dans quelques jours et je ne veux pas partir. J’aime la Thailande et ces deux jours a Chiang Mai c’est justement tout ce que j’adore dans la vie ici. A tel point que je suis entre dans une agence de voyage pour savoir s’il y avait moyen de faire prolonger son visa ici. Mais non, ca ne se fait qu’a Bangkok. J’avoue que cette envie presque viscerale de rester m’etonne d’autant que ca fait presque trois mois que je suis chez les siamois.
Je quitte Chiang Mai demain. Pas pour Chiang Rai. Finalement, j’abandonne l’idee d’aller au Laos. J’avais deja eu des recits peu encourageants sur le periple jusqu’a Luang Prabang cauchemardesque selon plusieurs sources dont encore une hier et l’option que j’avais choisie impliquant de prendre une liaison en avion une fois la premiere grande ville du Laos atteinte n’est plus valable, cette ligne n’existe plus. Lire les mises en garde du guide du Routard sur le pays, grave erreur, a acheve de me dissuader de me lancer dans cette aventure. Je reprends mes plans initiaux et vais au Cambodge. Demain direction Bangkok puis Trat et je passe au Cambodge. Y a que les imbeciles qui changent pas d’avis. Bon d’accord, j’ai change deux fois d’avis pour finalement reprendre celui que j’avais au depart et aller au Cambodge, je ne sais pas si ca fait de moins quelqu’un de doublement intelligent ou doublement imbecile. J’attends vos votes…

Trouver un hotel à  Chiang Mai