J’ai les pieds à  Kampot

Share Button

Et le reste du corps aussi ! Passe le choc du a l’état de délabrement de la ville, on se laisse rapidement gagner par l’enthousiasme et la vie de la population et on se surprend a se sentir bien, très bien dans ce décor.
La richesse de Kampot, ce sont vraiment ses habitants qui vous saluent d’un sourire parfois accompagne d’un hello sans arrière-pensée. Et les enfants qui jouent, parcourent les rues, rarement goudronnées, sur des vélos souvent trop grands pour eux. Ils aiment voir les touristes et les saluer en Anglais, leur faisant un geste de la main. Ils ne réclament rien. Un salut en retour suffit a leur bonheur. Et il y a aussi ces femmes vêtues de tuniques deux pièces aux motifs fleuris ou enfantins qui chez nous feraient office de pyjamas mais qu’elles portent le jour. Si bien que la nuit venue, on a un peu l’impression de croiser des somnambules. Et c’est vrai que l’on sent le passe lourd de la cite et sa pauvreté mais pour une fois, je crois que comme touriste, on contribue au relèvement de la ville.
Kampot velo
Kampot - cambodge rue
A Kampot même, il n’y a rien à  visiter, les lieux qui affolent les déclencheurs des étrangers sont en dehors de la ville. Le plus prisé: le parc du Bokor. Je m’y rends donc en minibus bonde ( 15 personnes ). Avec moi le sosie de Thierry Roland de profil et celui d’Henri Chapier par une nuit de brouillard. Nous avons de la chance durant les trois jours du Nouvel An chinois, les véhicules sont autorises a monter jusqu’au sommet. La route est en train d’être faite mais seuls les premiers hectomètres sont goudronnes, le reste est un chemin caillouteux et accidente. Il ne faut pas avoir le mal de mer tant ça secoue ni le mal de l’air tant le minivan fait parfois des sauts de cabri. La visite du casino abandonne avec son cote fantomatique me donne des envies de séances photo a ma sauce mais personne parmi mes compagnons de voyage n’est partant. Tant pis. Je me console en regardant la superbe vue sur le golfe de Siam.
Cambodge - Bokor
Cambodge - Bokor casino
Bokor Cambodge casino abandonne
Les Cambodgiens profitant que la route soit ouverte se sont rendus en masse au sommet. En famille, ils se sont entasses sur leurs motos ou dans leurs pickups pour venir pique-niquer la. Et il ya foule. En bas du casino, un reste de ville abandonnée aussi et une église et encore plus loin un temple bouddhiste simple dont le charme est surtout du son emplacement. On a deux heures de libre, je fais le tour du proprietaire.
Pour finir la journée, l’agence nous propose un tour en bateau sur la rivière et jusqu’à  la mer avec retour au soleil couchant. Prochain arrêt: Kep.

Plus de photos de Kampot dans la galerie.

P.S: mon ordinateur portable a rendu l’à¢me, paix a elle, mes publications seront donc plus chaotiques surtout au niveau des photos et plus bourrées de faute de frappe qu’avant. Toutes mes excuses.