Mariage a Battambang

Share Button

Je commence par rassurer ma mere, le mariage en question n’est pas le mien.

Au Cambodge, vous pouver crier haut et fort que vous allez fumer Alain Delon, il ne portera pas plainte contre vous pour menace de mort. Et comme il le dirait lui-meme « Alain Delon est une star en Asie », mais c’est surtout une marque de cigarettes. A taste of France comme dit la pub.
Six heures de bus en mode sauna, assis a l’arriere sur le moteur avec une climatisation defectueuse dans cette partie du vehicule et me voila a Battambang au nord est du Tonle Sap. En sueur mais arrive. Nous sommes le soir, le soleil se fait de plus en plus discret et j’arrive dans une ville dont 90 % des commerces s’eclairent a la bougie. Seuls les grands hotels, les rares restaurants, les coiffeurs ( et heureusement ) et les boutiques internet semlent jouir du courant. Apparemment il y a une panne. La cite a un cote fantomatique.
Meme le jour ou le soir avec l’electricite, Battambang n’a pas le charme d’une Kampot ou d’une Kep mais elle est le point de depart d’une croisiere longue mais jolie vers Siem Reap et d’excursions vers des temples interessants dont le Wat Suphomphon. Je m’y rends a l’arriere de la moto d’une Cambodgienne rencontree dans le bus et avec qui j’arrive tant bien que mal mais etonnament pas si mal a parler en Thailandais. Elle ne connait pas la langue de Shakespeare ni celle de Moliere. Encore une fille qui n’aime pas le theatre ! Les 18 km pour s’y rendre se font en quasie totalite sur un chemin cabosse puis une piste de terre a avaler la pousiere des voitures et camions qui nous depassent. Enfin, non car elle a eu la bonne idee apres quelques kilometres de nous acheter des masques. Nous voila deux chirurgiens a la conquete du temple perche sur une montagne. L’ascension se fait a pieds avec plusieurs petits sanctuaires en route ou prier et reprendre son souffle. Une ballade bien agreable. Au sommet des singes assez agites que les habitants repoussent au lance-pierres et un temple somme toute assez banal par rapport a ceux que j’ai deja rencontree mais une vue imprenable sur la campagne environnante.
temple battambang cambodge
campagne Battambang
Le lendemain, ma guide de la veille m’emmene au mariage d’amis. La cermonie est tres figee et generalement orchestree par le photographe ! Tout commence par une procession des filles et garcons d’honneur suivies des femmes habillees en robe traditionnelle portant des coupes avec des offrandes. Des fruits et des gateaux. Et moi au milieu. Au debut, je n’avais pas realise etre le seule male a l’exception des garcons d’honneur. Mais je me suis mis ou on m’a dit d’aller, je crois qu’ils avaient envie de me faire participer. Nous rentrons dans le chapiteau. Chacun de nous recois une petite enveloppe avec un peu d’argent, une somme symbolique et s’assoit. Deux petites filles en habits dores passent avec des paniers dans lesquels nous deposons un peu du contenu de nos soucoupes. Suivent de tres pres, une chanteuse et une chanteur qui accompagnent leur chant de pas de danse simples et lents. Un long discours du maitre de ceremonie pendant lequel tout le monde semble s’ennuyer sur sa chaise, puis, c’est le mariage a proprement parle. Les deux epoux se tiennent face a face, entroures des garcons et filles d’honneur. Chacun positionnes au centimetre pres par le photographe de la ceremonie. La femme passe un colier de fleurs blanches autour du cou du mari et reciproquement toujours dans un geste arrete pour l’immortaliser d’un cliche. Une scene qui pour moi illustre bien l’expression passer la corde au cou. Les maries remontent l’allee centrale en remerciant les invites de leur presence par une inclinaison du buste, les maintes accolees. Puis on jette sur leurs tetes des petites fleurs blanches. Et tout le monde se precipitent a table. La musique ambiante est si forte que personne ne peut vraiment discuter. J’avoue que je suis etonne. Je m’attendais a quelque chose de plus festif. Ne me demandez pas de photos, j’avais juste compris qu’on allait manger et passer chercher une amie donc je n’avais pas mon appareil photo. Ben, oui je sais pas dire mariage en thailandais.
Pour finir, j’invite ma nouvelle amie Cambodgienne a diner au Khmer Delight, un excellent restaurant de Battambang dont les descriptions des plats sur plusieurs lignes font saliver sans que vous ne soyez decus une fois servi. Reste plus qu’a aller a Siem Reap et visiter Anghkor. Il serait temps !