En allant a Ho Chi Minh Ville…

Share Button

Depuis le 1er jour ou je suis arrive au Cambodge, j’ai ete frappe par une chose dont je ne vous ai pas encore parlee: la circulation. Je crois qu’au moment de quitter le pays, je peux vous livrer mes impressions sur le sujet. En fait, c’est assez simple, ici on conduit au klaxon. Un carrefour approche, un coup d’avertisseur, on veut depasser, rebelotte, on s’approche d’enfants qui jouent pres de la chaussee, klaxon, avant un tournant serre, klaxon, on grille un feu, klaxon, la personne devant roule trop lentement, klaxon… C’est ca le code de la route en fin de compte car sinon, on peut rouler a contre-sens, c’est meme tres courant, couper la ligne jaune continue ou non, depasser a droite, a gauche, au milieu ou en montant sur le trottoir, court-circuiter un feu en coupant par la station service qui fait le coin, pas de souci. Il n’y a aucune regle.
Mon voyage jusqu’au Ho Chi Minh au sud du Vietnam, l’illustre a nouveau. Ca et les depassements faits en depit de toute prudence, le choc avec le vehicule arrivant en face etant parfois evite de quelques dizaines de centimetres. Et encore parce qu’en face, il a ete vigilent et a reduit l’allure, probablement mis en garde par le coup de klaxon de notre bus. Pas de quatre voies au Cambodge, juste une voie pour chaque sens de circulation. Et seuls quelques grands axes sont goudronnes, le reste tient plus de la piste de terre ou du chemin plus ou moins cabosse que de la route. Une fois la frontiere avec le Vietnam passee, on retrouve de belles nationales avec parfois une voie speciale deux roues. Pas un luxe quand on voit le nombre de motos et scooters qui circulent ici. Leur nombre est bien plus important et impressionnant que chez ses voisins. Et la moyenne de passagers par vehicule est sensiblement plus faible.
Arrive a Saigon ( oui, Ho Chi Minh, c’est le nom officiel mais les Vietnamiens eux-memes utilisent encore en grande majorite le nom de Saigon ), arrive a Saigon donc, la premiere chose que je fais apres avoir trouve un hotel, c’est manger un camembert President achete au supermarche. Pour moi, c’est ca le taste of France et pas les cigarettes Alain Delon !