Les filles d’Hue

Share Button

Rien a voir avec les filles de Robert Hue, il y a un accent sur sur le dernier e mais bon voila, le clavier QWERTY est capricieux, il veut pas faire les accents.
Je vais peut-√™tre enfoncer une porte ouverte, mais on ne peut pas √™tre d’Hue pour tout. Il y a les filles d’Hu√© et les filles pas d’Hu√©. Surtout pour les Vietnamiens qui consid√®rent que la gente feminine est ici la plus belle du pays. Et ce ne sont pas mes observations personnelles qui viendront les contredire. Mais Hue, c’est avant tout la ville imp√©riale, sorte de vall√©e des rois du Vietnam qui regroupent les tombes de nombreux empereurs. Et une cite d’eau, sauvage ou emprisonnee dans des douves. Celles de la citadelle ou de la cite imperiale. Ici, vous vous plongez au coeur de la civilisation Vietnamienne. L’illustration parfaite en est la cite imp√©riale au sein de la citadelle. Au coeur de la ville, les murs de la citadelle troues de portes grandioses entourent un centre ou la modernit√© discr√®te cottoie subtilement l’Histoire et ou le ballet des deux roues est incessant comme dans toute grande ville vietnamienne qui se respecte mais se colore, une fois la fin des cours, du blanc √©l√©gant des tenues des √©tudiantes.
La visite de la Cite Imp√©riale est le point culminant de toute p√©r√©grination a Hue. Au centre, la Cite Pourpre interdite en train d’√™tre reconstruite a l’identique car compl√®tement disparue et autour des b√Ętiments en meilleur √©tat qui vous immergent quelques si√®cles en arri√®re dans une architecture aux fortes inspirations chinoises et des jardins ou le bonsa√Į r√®gne en ma√ģtre. Une visite tr√®s paisible surtout des que l’on s’excentre un peu, l√†¬† ou les touristes en troupeaux, euh pardon, en groupes, ne vont pas. Un peu d’ombre, pas celle d’un bonsa√Į, il y a aussi de vrais arbres, une b√Ętisse aux panneaux de bois et vous, juste vous. Le pied !
Hue - Cite imperiale
Cite imperiale Hue Vietnam
Un peu plus loin, sur les rives de la rivière des Parfums, la pagode de Thien Mu vous offre sa tour octogonale à  7 étages.
pagode de Thien Mu  Hue Vietnam

Reste plus qu’√†¬† partir dans la campagne au Sud de la ville d√©couvrir les tombes imp√©riales, en bateau ou en bus, voire les deux. Mon tour en troupeau, enfin en groupe, utilisera les deux. Des trois tombes propos√©es, j’ai surtout un faible pour celle de Khai Dinh, la plus r√©cente, au style tr√®s diff√®rent des autres avec une petite french touch pour satisfaire les Fran√ßais d√©j√†¬† en place dans le pays a l’√©poque et une salle mortuaire superbement d√©cor√©e de mosa√Įques. Celle de Tu Duc est la plus grande malgr√© son palais de la modestie et celle de Minh Mang, la plus typique.
Un seul petit regret tout de m√™me, le cote insistant des chauffeurs de motos surtout le soir quand ils veulent vous emmener faire ¬ę¬†boum-boum¬†¬Ľ avec des filles. Faut dire que homo voyageurus male c√©libataire, je suis pile poil leur gibier favoris. Ils vont donc jusqu’√†¬† monter sur les trottoirs et rouler a cote de moi sur plusieurs dizaines de m√®tres et ce n’est qu’en montrant mon agacement que je parviens √†¬† les faire fuir. Jusqu’au suivant… Et puis d’abord on dit pas ¬ę¬†faire boum-boum’ chez nous mais ¬ę¬†faire crac-crac¬†¬Ľ ! Ca vient d’o√Ļ, d’ailleurs cette expression ?