Same, same…

Share Button

En Thaïlande, ils copient, copient tout, même leurs monuments les plus fameux. Ainsi à  Muang Boran, Ancient City en English, il y a 109 copies à  ds échelles plus ou moins grandes des bà¢timents les plus remarquables du royaume. La topographie est également reproduite, si bien que le mini Preah Vihear trône sur une colline artificielle. C’est un peu toute la Thaïlande et un peu le Loas, le Cambodge, la Chine, le Myanmar en un seul lieu. Dire que j’ai passé trois mois a vadrouiller dans le pays alors qu’en une après-midi ici, j’aurais tout vu.
reah Vihear - Ancient City
Pour me rendre à  Muang Boran ( faites durer le o si vous voulez le prononcer correctement ), j’ai pris le bus 511 puis un taxi. Je suis accompagné de Lah du salon de massage qui m’a été d’une aide précieuse pour savoir où descendre. Sur place, nous louons une voiturette de golf pour nous déplacer dans les nombreuses allées. Il y a aussi des vélos a disposition mais il fait chaud, très chaud ( ron mak maï comme ils disent ). On pourrait aussi faire la visite à  pieds mais le musée à  ciel ouvert fait 80 hectares. Il est immense et peu fréquenté. Pourtant, c’est assez impressionnant. Les répliques sont souvent très bien faites, sauf le Ched Yod de Chiang Mai et donnent envie d’aller voir les vrais. Une bonne façon de commencer son voyage en Thaïlande pour se mettre en appétit.
Après deux heures de visite, direction le motor show de Bangkok. Lah est fan de tuning et des belles voitures. Elle est comme une gamine avec des étoiles dans les yeux quand elle regarde les audio cars, ces voitures transformées en chaines hifi géantes et clignotantes et dont chacune cherche à  cracher plus de décibels que sa voisine. Moi, les voitures bof, bof mais les jolies filles oui, oui. Surtout lors du spectacle de danse. Je m’y intéresse pour le défi photographique d’immortaliser une jeune femme qui bouge sans arrêt sans flash et dans une lumière trop feutrée. Rien à  voir avec le fait qu’elle soit jolie et court vêtu. Je me sacrifie pour servir mon art, moi môsieur !
Danseuse - Thailande

Je finis par laisser Lah sur le chemin du retour au marché de nuit où elle s’engouffre pour faire du shopping. à‡a reste une fille. Et de retour a mon hôtel, douche, sieste, diner au food center du Robinson et hop, je pars boire un verre au Q-Bar ou je sympathise avec un couple qui me convainc sans mal de les suivre aller danser en boite. Une journée pleine de décibels ! Je me fait aborder par un mec qui d’un geste explicite mais pas très gracieux m’interroge sur mon orientation sexuelle. Ma réponse le dissuade de continuer la conversation mais n’arrête pas le lady boy qui me fait régulièrement de l’oeil. Je vous rassure, je repartirai seul. Ouf…