Songkran, la fête qui tombe toujours à  l’eau…

Share Button

La fête de Songkran c’est aussi et surtout le Nouvel An thaïlandais. Ca me fait trois nouvels ans cette année mais c’est bon j’ai vérifié en faisant une datation au carbone 14, je n’ai bien vieilli que d’une seule année. Ouf !
Les Thaïlandais disent « jouer a Songkran » et c’est vraiment ca. Un jeu d’enfants qu’on a tous pratiqué au moins une fois dans notre vie: la bataille d’eau. Et comme les températures sont caniculaires, on espère presque se faire asperger. Les gens sont sur le pas de leurs portes avec de grands bidons remplis d’eau, des tuyaux d’arrosage, des pompes, des petites bassines et à  l’affut. Dés que quelqu’un passe, c’est la douche froide ! D’autres sillonnent carrément la ville avec, à  l’arrière de leur pick-up, un tonneau d’H2O et aspergent a tout va. Se déplacer en deux roues, ces jours-là  ( les 13-14 et 15 avril cette année ), c’est l’assurance d’arriver chez soi trempè jusqu’aux os. Et quand on est à  Pattaya, dans un sawngthaew, dans une rue où il y a des assaillants tous les deux mètres et des bouchons, aussi. Une bonne dizaine de litres d’eau en tout et mon sac à  dos dégouline. Je n’ai pas d’eau pour me défendre et mes compagnons d’infortune non plus. Nous sommes complètement à  la merci de ces douches sauvages. C’est un peu comme un immense concours de T-Shirts mouillés à  ciel ouvert et toutes les générations participent !
Songkran - Thailande - nouvel an
Songkram - fete de l'eau

En France, on ne pourrait pas avoir une tradition pareille. Déjà  parce qu’il y en a beaucoup que ca ne ferait pas rire mais alors pas du tout de se faire asperger et ensuite parce que le gouvernement nous annoncerait solennellement que les cas de rhumes augmentant lors de cette fête ca creuse le trou de la Secu. Les écolos quant à  eux expliqueraient, graphiques a l’appui, qu’en congelant l’eau répandue ces jours-la et en l’envoyant au Pôle Nord, on pourrait compenser la fonte de la banquise. Bref, la France n’est pas prête d’avoir son Songkran. Pourtant, c’est une fête qui devrait plaire a Sarkozy, il pourrait y ressortir son karscher.
Oui, j’oubliais, c’est férié, ces trois jours. Beaucoup de commerces sont fermes. Ils ont également apporté une trêve bienvenue dans le conflit entre les Sua Deng ( les chemises rouges ) et le gouvernement. Les batailles rangées entre les forces de l’ordre et les manifestants ayant fait place aux batailles de flotte, plus ludiques. Et dans mon taxi, a Bangkok, j’étais a l’abri des éclaboussures, pas comme à  Pattaya où je suis arrivé au comptoir de mon hôtel dégoulinant. Mais ça les a laissé impassibles, ils ont l’habitude, tous les touristes arrivent dans cet état a Songkran !