Prachuap c’est les boules !

Share Button

Bon, je rassure tout de suite ma famille après ce titre accrocheur, il ne m’est rien arrivé cette fois dans la ville où je m’étais cassé le bras la dernière fois.
Je vous avais parlé de mes deux cars de touristes thaïs qui ont débarqué dans le resort où jusque là  j’étais le seul client. Et bien tout ce beau monde ( une soixantaine de personnes ), s’est attablé pour un grand repas avec une scène de karaoké. C’est fou ce que les thaïs aiment ce jeu. Et en plus, la plupart d’entre eux chantent plutôt très bien. Y a des heures d’entrainement devant le miroir dans l’air, je suis sà»r. Le groupe était bizarrement quasi exclusivement constitué de femmes. Vous me direz soixante femmes qui débarquent et je fais la fine bouche ? Et bien oui, c’est trop, impossible de faire un choix 😉
J’avais prévu de prendre un train le lendemain matin tôt pour Prachuap Khiri Khan. J’avais décidé de ne pas mettre de réveil. Si je me réveille à  temps, je pars, sinon je reste ici une journée de plus. Oui, je suis comme ça. En fait, y a même pas eu débat. A 6h tapantes, musique à  fond les ballons dans tout le Salathai Resort pour réveiller mes nouveaux amis et donc moi par la même occasion. Pff, ces touristes ! Pour une fois que j’en parle sans en faire partie, j’en profite 😉 J’appelle le chauffeur qui m’avait amené ici pour qu’il vienne me prendre et me dépose à  la gare. Je suis incroyablement en avance mais c’est voulu. Ca me laisse le temps de flà¢ner dans le petit marché juste à  côté et d’y acheter mon petit dej. Des petites bananes et des beignet de… beignets, je ne crois pas qu’il y ait quelques chose en plus de la pà¢te. Et de faire des photos. Un petit tour à  la gare. Mon train est annoncé avec 30 minutes de retard. Si, si, y a pas qu’en France que les trains ont du retard, ici c’est même quasi systématique. Vous me croyez pas qu’il est en retard. je vous mets la photo.

retard train thailande

Marchande thailandaise marché

Alors, on lit bien « cha 30 nathi » c’est qui qui avait raison ? ;). Voilà , mon véhicule, j’ai un peu de mal à  trouver de la place et réveille bien malgré moi une belle au train dormant en déplaçant son sac pour me faire une place. Les yeux enfarinés, elle s’excuse et exécute un waï ( non, elle ne tue personne, un waï, je vous l’ai déjà  dit, c’est la salutation thaïe avec les deux paumes de la main qui se rejoignent ).

retard train thailande

Prachuap, tout le monde descends, enfin, ceux qui veulent. Un petit air de déjà  vu. Je dépose mes affaires au Nop Porn Hotel ( tout pareil que la dernière fois ), loue un vélo en face ( oui, la par contre, je change de loueur ;)) et c’est parti pour un petit tour. Au pied de la montagne du temple, sur la place, il y a du monde. Je m’approche. C’est un tournoi de pétanque ! C’est de chez moi ça. Je regarde autour, les petites buvettes, pas de Pastis à  la carte. Pff, ça fait partie du jeu le petit jaune ! Il y a bien les gestes, même l’arbitre qui mesure et des coupes en attente de leurs vainqueurs. C’est marrant de tomber là -dessus en Thaïlande.

Pétanque Thailande

Je finis ma journée en achetant plein de choses à  manger au marché de nuit sur le front de mer. Des nouilles sautées pour 10 baths, un morceau de poulet grillé pour 20, un verre de jus de cooco, 10 bahts et enfin des petits beignets, mode donut pour 20 baths. J’ai jamais autant mangé depuis que je suis là . Et c’est sympa de s’installer sur la rambarde face à  la mer et de déguster tout ça. C’est ce que je préfère à  Prachuap, c’est surtout pour ça que je fais cette étape éclair ici. Et pour conjurer le mauvais sort et finir la balade à  vélo qui s’était avortée avec ma chute de futur emplà¢tré. Demain, retour à  Bangkok, avant de choisir entre Kanchanaburi et Koh Chang pour la suite.