Voir Phimai et se nourrir

Share Button

Si je suis dans le coin de Nakhon Ratchasima, ce n’est pas que pour me goinfrer de g√†¬Ęteaux de chez Korat Chef ( la tarte aux pommes juste sortie du four est un d√©lice aussi ) mais bien pour voir les temples khmers de la r√©gion.
Celui de Phimai m’attend. Si, si, il est au courant que je viens. Le r√©ceptionniste du matin de mon hotel est particuli√®rement serviable et de bon conseil, il m’explique comment attrapper le bus au passage sans aller jusqu’au terminal. A peine au bout de la rue, le bus arrive, me rep√®re. Discussion par gestes, il s’arr√™te et charge sa marchandise. Me charge √†¬† bord. Un peu moins de 2 heures, et le bus 1305 me d√©pose sur la place de la grande horloge √†¬† Phimai. Je n’ai absolument pas essayer de savoir o√Ļ loger avant d’arriver. Je fais trois pas et dans une petite rue √†¬† droite, je vois le panneau d’une guesthouse. J’ai trouv√© mon to√ģt pour la nuit. En plus, je d√©couvrirai apr√®s qu’elle est √†¬† 20 m√®tres de l’entr√©e du parc historique. Oui, c’est un peu pompeux comme appellation quand on sait qu’il n’y a qu’un temple, mais ils ont appel√© l’endroit Historical Park.

Phimai Historical Park

Phimai parc historique

Mes affaires pos√©es, je m’y pr√©sente, r√®gle les 100 bahts de l’entr√©e et √†¬† moi le temple. A moi et √†¬† un couple de Japonais. Construit un si√®cle avant celui d’Angkor, il lui aurait servi de mod√®le, toutes proportions gard√©es √©videmment. Et c’est vrai que face √†¬† lui, on lui trouve des airs de son illustre confr√®re. Je parcours chaque recoin. D√©range un peu les balayeurs qui l’√©poussettent en permanence et prends plein de photos. Vers 11h, l’endroit commence √†¬† se remplir de Tha√Įlandais qui viennent en famille visiter. Les enfants aiment courir dans les all√©es pendant que les parents immortalisent leur pr√©sence ici avec leur t√©l√©phones portables. Je fini par sortir et d√©guste les fameuses Phimai phad mee au Phimai Hotel. Il faut manger les sp√©cialit√©s quand on est dans une r√©gion. Pour vous les d√©crire, c’est un peu comme des pad thai mais avec quelques go√†¬Ľts en moins, pas de cacahu√®tes, peu d’√©chalottes, l’oeuf est plus brouill√© que m√©lang√©. Si j’√©tais m√©chant, je dirai que c’est des pad thai rat√©es en fait car moins gouteuses. Mais √ßa reste bon. Et pour 35 bahts, on va pas faire la fine bouche.

Phimai Historical Park

L’autre grande attraction de Phimai outre les restes de ses fortifications avec ses quatres portes, la Pratu Chai √©tant celle en meilleure forme et tr√®s agr√©able avec son √©tang et sa pelouse derri√®re, c’est le Sai Ngam. Ou Banyan Tree, c’est comme vous pr√©f√©rez. Kezaco ? Un parc, encore un, fait des ramifications d’un seul arbre, enfin selon la l√©gende qui s’emberlificotent partout, font des volutes √†¬† n’en plus finir. C’est √†¬† un peu moins de deux kilom√®tres du centre ville. En route ! En chemin, j’aper√ßois un immense Bouddha blanc d√©passer d’un temple. Je vais lui dire bonjour. Il est en pleine construction. Il y a une affiche avec le dessin du projet, √ßa va √™tre assez grandiose.

Phimai Bouddha

Apr√®s, avoir tourn√© autour du Sai Ngam et du petit lac qui lui fait face, je m’aventure dans le coeur de la vo√†¬Ľte form√©e des branches et racines de notre fameux arbre. Il y a des petits chemins, des tables et bancs pour s’installer m√™me et l’arbre originel, lieu de d√©votion. Un endroit surprenant dans un tr√®s joli d√©cor.

Phimai Sai Ngam

Phimai banyan Tree

En revenant, vers 16h30, je d√©couvre un march√© qui n’√©tait pas l√†¬† tout √†¬† l’heure. Ils m’en avaient parl√© √†¬† la guesthouse. C’est le march√© de nuit qui commence bien avant la nuit. Sur deux colonnes, il fait toute une rue et n’est quasi consacr√© qu’√†¬† la nourriture. J’y reviens plus tard y composer mon repas du soir. Trois grands nems avec leur sauce et feuilles de salade en entr√©e (10 THB chacun), des nouilles saut√©es au porc en plat de r√©sistance (10 THB), un beignet au s√©same en d√©ssert (10 THB) et le fameux cha yen tha√Į comme boisson, donc je ne sais toujours pas exactement ce qu’il y a dedans (10THB). Un succulent repas complet pour 60 THB ( 1,50 euros ). C’est un des march√©s de nuit les plus sympas que je connaisse. Pour peu qu’on ne cherche pas √†¬† y faire du shopping mais √†¬† y manger bien s√†¬Ľr. Je finis la soir√©e par un massage tha√Į avec quelques manipulations en moins, je suis trop grand, fait par une masseuse de 70 ans pass√©s qui fera une petite pri√®re avant. Une vraie masseuse qui me change de mon massage des pieds de Nakhon Ratachasima avec la fille qui regardait la t√©l√© en m√™me temps. Ca devait √™tre l’heure de son feuilleton pr√©f√©r√©.
Phimai est une toute petite ville organis√©e autour de son temple qui en est le coeur. Un vrai coup de coeur en ce qui me concerne et je suis bien content d’avoir fait le choix d’y dormir au lieu de faire l’aller retour dans la journ√©e depuis Korat. Ce qu’apparemment font la plupart des visiteurs car c’est vrai les options d’h√©bergements se comptent sur le doigts de la main et en saison basse comme en ce moment sont quasiment d√©sertes. Nous √©tions que 3 clients ou couples de clients dans ma guesthouse.