Une semaine en Turquie – Epsiode III

Share Button

( rien √†¬† voir avec la Tha√Įlande, le Cambodge ou autre c’est juste un petit entrainement de r√©cit de voyage avant le vrai grand voyage de plusieurs mois en Asie en novembre seul sans guide, sans agence… )

Dans les √©pisodes pr√©c√©dents: notre h√©ros a pris l’avion qui n’avait pas de retard mais en fait si quand m√™me, il est arriv√© √†¬† Antalya o√Ļ le climat s’en est pris sauvagement √†¬† lui. Remis de ces √©motions, il a d√©couvert Konya et a fait route pour la Capadoce. Pourra-t-il trouver le bonheur ? Son fr√®re jumeau mal√©fique va-t-il resurgir de son pass√© ?

La Capadoce donc…
Comment vous d√©crire cette r√©gion ? Disons que c’est une partie montagneuse de la Turquie o√Ļ l’√©rosion a fait un travail unique au monde, permettant la cr√©ation de nombreux villages troglodytes et des fameuses ¬ę¬†chemin√©es de f√©es¬†¬Ľ symboles phalliques s’il en est. Chaque crapahutage parmi ces champignons de pierre ( enfin, je dis champignons mais c’est bien plus pr√®s du p√©nis que du champignon mais chut… il y a peut-√™tre des enfants qui lisent ces lignes ) est chronom√©tr√© calibr√©, encadr√©. Une demi-heure par ci, 15 minutes par l√†¬†. Je respecte les timings √†¬† la lettre. Profitant jusqu’au dernier grain du sablier, je monte, je descends, je d√©rape parfois, je fais des photos et encore des photos comme si dans ce temps qui m’est imparti et trop court, je devais emprisonner le plus possible de clich√©s √†¬† regarder plus tard quand Ozan et son d√©compte seront loin.

Turquie - la capadoce
Turquie - la capadoce - paysage
Turquie - la capadoce

Nous visitons les √©glises rupestres de G√†¬∂reme, des vall√©es au nom po√©tiques: vall√©e des pigeons ( les volatiles, ce n’est pas le surnom donn√© √†¬† ce lieu car beaucoup de touristes y viennent, enfin, je crois pas ), vall√©e du chasseur, vall√©e rouge… A chaque fois je grimpe rapidement, prends des chemins de traverse et fausse compagnie au reste du troupeau euh… du groupe.

Turquie Gà¶reme
Turquie - eglise rupestre
Turquie - eglise rupestre - capadoce

Petite grimpette dans le village troglodyte de Cavu√ßi, arr√™t √†¬† U√ßizar et escalade de son fort dont le sommet offre une superbe vue sur la vall√©e de G√†¬∂reme. Il fait chaud, la vue est d√©gag√©e. On mange un peu √†¬† l’ext√©rieur du village et maintenant je sais commander un caf√© ( il faut dire Nescaf√©, c’est pass√© dans le langage courant ) mais bon √ßa me sert pas √†¬† grand chose, je ne bois jamais de liquide excitant. Je vous passe les quelques haltes commerciales pour all√©ger les touristes de leurs devises trop lourdes. Marchands de tapis, de bijoux, de v√™tements en cuir de luxe. Fid√®le √†¬† ma r√©putation, je n’ach√®te rien, vu mon look et mon visage d’adolescent mal ras√©, il faut dire, je ne suis pas tellement sollicit√©. Et oui tout le monde sait que le jeune est fauch√© et qu’il pr√©f√®re s’acheter de la drogue plut√īt qu’un tapis.

Turquie - capadoce - village troglodyte

Depuis le 3e jour on a pris l’habitude de boire le raki entre 16h et 18h, √ßa d√©pend des jours. Le raki, vous ne connaissait pas ? C’est le pastis local. La boisson nationale presque. Et m√™me si 95% des Turcs sont musulmans, c’est alcoolis√©. Mais la Turquie est le seul pays de cette confession religieuse qui est la√Įque. Et dans leur comportement et leurs tenues vestimentaires, √ßa se voit. Il y a un nombre hallucinant de mosqu√©es au kilom√®tre carr√© et pourtant peu de femmes voil√©es, peu de symboles religieux ostentatoires ( pour reprendre ce mot barbare tr√®s utilis√© en France pendant l’affaire du voile √†¬† l’√©cole ). Bref, j’ai pris l’habitude de prendre l’ap√©ro et de descendre ma dose quotidien de cette potion anis√©e. Faudra que je la perde revenu √†¬† Paris.

Et finalement, retour √†¬† Antalya, en s’arr√™tant dans un Karavan S√©rail pour visiter puis un autre transform√© en resto pour se sustenter. Quelques arr√™ts techniques et nous voil√†¬† dans un nouvelle h√ītel, plus luxueux encore avec une vue splendide sur la mer et une plage-plateforme plus grande. Le lendemain visite de la vieille ville et du port, certes charmants mais ne m’arrache pas de cris d’√©merveillement, juste des r√†¬Ęles d√†¬Ľs √†¬† la chaleur √©crasante. 42 ¬įC ! Puis baignade sal√©e et maritime ( marre du chlore ) avant un r√©veil √†¬† 3h30 heure locale direction l’a√©roport. Adieux d√©chirants avec Ozan.
Retour dans notre avion-lessive. Arriv√© √†¬† Paris, je rallume mon portable, qui vibre sans perdre haleine pendant plusieurs minutes et crache tous les messages de la semaines. ¬ę¬†Ben, tu r√©ponds plus √†¬† mes mails ?¬ę¬†, ben non, j’avais pas acc√®s √†¬† internet dans ma chambre d’h√ītel !, ¬ę¬†T’as vu Cindy est dans Secret Story ?¬ę¬†, ben non, on capte pas TF1 en Turquie !, ¬ę¬†T’as fini de retravailler mes photos ?¬ę¬†, ben non, je suis en vacances ! ¬ę¬†C’√©tait bien tes vacances, quand est-ce qu’on se voit ?¬ę¬†, ben oui, pas mal, vendredi, √ßa te va ? … Que de questions ! Je tire ma valise jusque chez moi ( 5e sans ascenseur ) et je fais une sieste. Les vacances, c’est crevant !