C’est bientot Noyel !

Share Button

J’avais completement oublie ce detail mais dans un mois et une semaine c’est Noel. Il faut dire que comme cette annee, je n’aurai pas de cadeau a faire ( c’est economique ce voyage en fait ), c’etait plus facile a oublier. Pourtant, ici, la fete mercantique euh pardon religieuse, s’est rappelee a mon bon souvenir.
Les jambes un peu lourdes de mon « trekking urbain » d’hier, j’ai decide aujourd’hui de me faire un programme plus relax. Point de depart comme hier Sukumvit station mais cette fois, je sais exactement ou c’est et comment m’y rendre rapidement. Nouvelle experience dans le metro et grande decouverte: y a un bouton pour passer de la langue de thai a l’anglais sur les guichets automatiques ! Je ne sais pas comment j’ai pu le rater hier. J’ai aussi remarque que la ligne fete ses 5 ans, j’avais raison de dire que c’etait recent.
Direction le Chatuchak Park. Le soleil tape fort, tres fort. Je m’assois rapidement a l’ombre d’un palmier. Le parc est un peu decevant, il s’agit surtout d’une grande pelouse avec quelques chemins et dissemines de temps en temps mais trop rarement a mon gout des arbres ou palmiers. Et au milieu coule une riviere, euh non pardon et au milieu stagne un lac artificiel sur lequel on peut faire du pedalo sur des embarcations a tetes de canard. J’hesite a m’y aventurer mais la brulure du soleil m’en dissuade. Je fais un rapide tour du lieu et me reinstalle a l’autre extremite sur un banc de pierre pour lire un peu le Lonely Planet ( je leur fais de la pub, j’espere qu’ils me fileront des guides gratuits pour mes prochains voyages ), histoire de voir s’il y a des choses interessantes dans le secteur. Ce n’est pas tellement concluant et la chaleur ne m’encourage pas a partir dans une marche folle comme la veille. Je reviendrai par ici un week-end, il parait que le marche qui s’y tient est absolument gigantesque et qu’on y fait des affaires pas croyables.
Pour me refroidir, je remonte non pas dans le metro mais dans un sky train, la fameuse ligne verte 😉 Je descends a Chit Lom pour me rendre a un des grands centres commerciaux de Bangkok. Le sky train, c’est un peu different du metro, deja parce que le paysage defile derriere les vitres. Enfin quand elles ne sont pas couvertes de pub, toute la rame etant devenu un immense panneau d’affichage. Mais parce que la ce n’est plus un jeton mais une carte cartonnee qui fait office de ticket. Carte egalement reavalee par le portique lors de la sortie et recyclee donc encore une fois pas de souvenir. Et avantage remarquable pour moi, on a le droit de prendre des photos ! Youhou !
Bangkok sky train sation - metro

Bangkok subway - metro station

Les rames sont sensiblement identiques a celles de la ligne MRT ( ligne de metro, la ligne bleue ) mais avec tous les 10 metres un ecran de television qui diffuse en permanence des spots publicitaires. Avec le son bien sur. Plus, j’approche du but, plus le Bangkok que je vois n’a rien a voir avec celui que j’ai croise hier. Ici tout est buldings, grandes tours modernes. Un petit air du quartier de la Defense, l’affaire du fils presidentiel en moins. Arrive a ma station, j’emprunte la longue passerelle qui va me mener au centre commercial. Je leve la tete et je vois des decorations representant du houx et des boules de Noel. Et plus loin sur la droite, sur la place, juste devant le Central World, un sapin immense encore plus grand encore que celui que ma ville natale auto-proclamee « Capitale de Noel » installe place Kleber. De la a dire que Noel se fete beaucoup ici, je ne suis pas sur mais ca doit faire marcher le commerce.
J’arrive dans son antre, le Central World est immense. Sur 7 etages, on s’y perd presque. Par contre, il n’est pas tres peuple. Par rapport a un centre commercial en France, il n’y a tres que peu de clients qui se baladent dans les allees ou dans les magasins. Je ne sais pas si c’est tout le temps comme ca. Et encore une fois, je croise tres peu d’occidentaux.
Bangkok - sapin de Noel

Je m’installe au « Lee Cafe » pour manger du riz avec du boeuf saute au basilic et bacon. C’est delicieux ! Au moins ce midi, je ne pleure pas en mangeant. Puis je decide d’entamer l’ascension de l’edifice. Pas de panique, je n’y vais pas en rappel, il y a des escalators. Je flane un peu a chaque etage, j’observe les prix qui me paraissent moins bas par rapport aux notres que ce que je pensais. Puis, je reprends le sky train direction l’hotel pour une petite sieste. J’en ai besoin. Je n’ai reussi a dormir que 4 heures cette nuit. J’ai ete presomptueux de penser que je pourrais mater le decalage horaire en un claquement de doigt.