Et tombe la nuit sur Bangkok

Share Button

Depuis ma premiere journee dans la capitale et mon arret au Wat Po en fin d’apres-midi, j’avais dans un coin de la tete d’y revenir un peu apres 17h, assister a nouvau a la priere des bonzes et voir le jour s’endormir sur le temple. Aujourd’hui c’est chose faite et franchement, je vous recommande d’en faire de meme !
Vers l’heure du gouter legerement passee, me voila a Hua Lampong. Je traine un peu dans la gare, photographie les quelques bonzes qui passent de temps en temps, puis je m’engouffre dans la ville. En fait, je n’ai pas trouve de chauffeur de taxi ou tuk-tuk disponible donc je me suis dit « allez on part a pied et on verra ». Belle inspiration. Je me retrouve rapidement dans Chinatown et dans l’avenue dans laquelle, je tombe, on croirait vraiment avoir change de pays quand on voit l’amoncellement d’enseignes en chinois. Je suis fascine par ce quartier encore plus vivant, du moins a cette heure que les autres quartiers de Bangkok que j’ai traverses jusque la. Tout a coup, a ma gauche, une rue qui semble etre le debut d’un marche qui se revelera plus un bazar qu’un marche d’ailleurs. Il est tres dense et tres tres frequente. Les articles proposes sont encore plus diversifies qu’au Night Bazaar et il me semble plus grand. Je me faufile dans les allees avec bonheur, captant un peu de cette vie et cette effervescence qui m’entourent. J’aime ces lieux charges et vivants au possible !
Bonze - gare de Bangkok
Bangkok - Chinatown
Bangkok - marche Chinatown
Je finis par en sortir et attrape au vol un tuk-tuk. Je negocie le prix. Pas longtemps car il est deja tres raisonnable pour un trajet jusqu’au Wat Po. Pour ce qui ne connaissent pas ces taxis un peu particuliers, il s’agit de vehicules a mon avis a base de moteur de mobylette mais qui ont 3 roues, un habitacle pour le chauffeur avec un guidon et pas un volant et une petite plate-forme couverte a l’arriere avec une banquette pour accueillir des passagers ou de la marchandise. Car oui, les thai les utilisent pour transporter parfois une quantite impressionnante de choses en tout genre et se massent jusqu’a 6 ou 7 dedans. Rapides, ils se faufilent en plus tres bien dans la circulation et vous permettent de vous rendre d’un point a l’autre en un temps record. Et ca secoue. Les suspensions sont rudimentaires, les styles de conduite plus que sportifs mais c’est vraiment a faire. C’est le moyen de transport le plus onereux ( et le plus bruyant ) que vous puissiez prendre Dans la capitale thai mais c’est aussi le plus typique.
Il est deja 17h20, donc je file directement dans le temple ou les moines font leur priere. Il y a beaucoup plus de monde que la derniere fois ( ils ont du lire le blog 😉 ). La ceremonie finie. Je ressors et vadrouille dans les allees. Il n’y que de tres rares visiteurs. Le lieu devient presque intime d’autant que la lumiere baisse graduellement. La nuit arrive timidement et quelques spots viennent eclairer les chedis. C’est paisible, calme, reposant. Loin de la chaleur et de la fievre touristique de la journee. Vraiment, je crois que c’est la meilleure heure pour visiter ce temple. Peut-etre pas pour faire des photos quoi que ces ambiances d’ombre qui descend sont tres prenantes. Je refais le tour du proprietaire et m’apercois que seule une porte de l’enceinte est encore ouverte. Je finis par me decider a l’emprunter. Et re-tuk-tuk vers Hua Lampong. Une Singha, un plat de riz saute, un bain et au lit ! 😉
Wat po by night
Bangkok - tuk-tuk
Au fait Lah, c’est la soeur de Tah. Du coup la similitude de prenom s’explique mieux… 😉
C’est decide demain apres-midi, je pars pour Ayutatya.

Trouver un hotel à  Bangkok