Un bungalow a New Sukhothai

Share Button

Apres un trajet d’une heure en bus climatise par les courants d’air des fenetres et portes ouvertes ( 30 bahts ), me voila au « Bus terminal de Sukhothai ». En fait, la ville souffre d’un dedoublement de personnalite, il y a la Sukhothai et ses temples que visitent les touristes et a cote une ville moderne New Sukhothai avec ses guest houses pour les accueillir et les restaurer ( oui, il n’y pas que les ruines de la veille ville qui ont besoin de restauration, nous les farangs aussi ).
Cette fois-ci, je delaisse le principe de chambre et opte pour un bungalow au Garden House. Legerement, sureleve on accede a la porte en grimpant quelques marches. Tout en bois a l’exterieur, avec sa petite terasse ornee d’une chaise et une table au cas ou j’aimerai m’y installer pour ecrire mes articles ou lire mes guides, la petite habitation s’ouvre sur une piece carree au parquet en tek de trois metres sur trois couverte de nattes de roseaux tressees. Chaque facade adeux fenetres couvertes de rideaux blancs brodes a l’exception de celle du fond qui cache une petite salle de bain avec une douche a l’eau chaude enfin plut๔t tiede, un petit vase en poterie faisant office de lavabo et des toilettes. Ajoutez un grand lit, une chaise en bois vernis et un ventilateur trois vitesses, , melangez le tout et vous ave ma demeure pour les prochains jours. Pour moi, c’est un peu comme un decor de film ou les cabanes de mon enfance mais en plus reussi bien sur. Et plus etanche aux intemperies, enfin, je pense.
Reveil aux aurores. Il n’y a pas de volet donc des les premiers rayons de soleil, la lumiere du jour me chatouille les paupieres, m’incitant a emerger de mon sommeil. J’avale des corn flakes flottant dans leur bol de lait avec une pointe de miel et en route pour l’aventure. Je prends le bus, enfin je ne sais pas sur quelle base de vehcule s’est amenager mais c’est plus un chassis de camionnette ou l’arriere a ete remplace par une structure de bois avec des bancs de chaque cote dans le sens de la longueur avec un toit soutenu par 4 poutres, mais appellons ca un bus pour le moment. Donc, je monte dans le bus pour le parc historique de Sukothai ( 20 bahts ) et la, d’un « hello » energique, je me fais embarquer dans une conversation avec un americain d’une cinquantaine d’annees. Il est un peu estropie car s’est pris le battant d’un store en pleine en tete, et oui, nous les occidentaux sommes sensiblement plus grands que les thais et donc les rues sont un peu plus dangereuses pour nous. Le pauvre a aussi glisse dans la piscine de son hotel et s’est ouvert le genoux. « Un gars chanceux », me dis-je.
Encourage par le fait que je comprenne a peu pres tout ce qu’il me raconte, il continue et il en a des choses a dire. Il me parle, outre de ses blessures, de ses impressions sur la region. Il semble y avoir passe beaucoup de temps ces dernieres annees. C’est souvent interessant, je dois dire, et pour moi, c’est un tres bon cours d’Anglais. C’est juste un peu violent de passer de mes discussions par petites touches maladroites et gestes avec Tik au flot de paroles de cet amerloque. Mais je commence a le trouver sympathique. Je visiterai d’ailleurs le parc en sa compagnie. C’est marrant de voir comme il a le contact facile. Il commence des conversations avec de nombreuses personnes et a un don pour reperer ses compatriotes, aptitude facilitee par le fait qu’il semble pour certains les avoir deja croise auparavant. Nous discutons systemes de sante, conges payes, retraites, les sujets sur lesquels la France apparemment passionne les compatriotes de l’Oncle Sam, boudhisme et prostitues thai. C’est assez eclectique, je dois dire 😉 Et la, ou il ‘a surpris c’est qu,a plusieurs reprises il a ramasse des paiers, plastiques et autre cochonneires et les a trimballe jusqu,a la prochaine poubelle pour les deposer. Je ne sais pas si c’est un vrai souci de proprete ou une pathologie mais on est loin de l’image qu’on se fait du ricain qu ne respecte rien.
Sukothai parc historique
Le parc Historique de Sukothai est enferme dans une enceinte de trois murs successifs avec deux douves qui aujourd’hui, pour ce qu’il en reste, ont perdu de leur caractere infranchissable. Il y a trois grandes zones de visite qui chacune demande un droit d’entree de 100 bahts. Generalement les visiteurs se contentent du parc et ne vont pas voir les deux zones a l’exterieur. Ils ratent a mon avis au moins le Wat Si Chum et son impressionnant bouddha assis qui est a ce qu’on dit le plus grand du pays et restera ce qui m’aura le plus marque dans cette journee. Et Mark le Californien aussi. Sinon pour le parc historique en lui meme, c’est agreable et paisible de se balader dans les allees et de decouvrir les temples et les bouddhas de pierre incroyablement bien conserves. On peut louer des velos ( faites-le une fois a l’interieur sinon, il vous en coutera 10 bahts par cycle pour les faire entrer dans l’enceinte ) mais vous connaissez mon go๛t pour la marche et je dois dire que si le plan qu’on nous donna a l’entree, a l’echelle plus que discutable vous donne l’impression d’un complexe immense, vous en ferez le tour assez facilement en usant vos souliers.
Sukhothai parc historique
Sukhothai nenuphars
Sukhothai historicl Parc
Il y a peu de monde, je suis etonne et plus l’heure avance et moins il y a de gens. C’est surprenant, d’autant que j’ai rarement croise autant de Francais que le premier soir de mon arrivee ici et que le lieu est assez extraordinaire meme si peut-etre un peu trop ammenage pour en faire un parc a touristes. Et c’est vraiment une etape ou il est facile de se faire des contacts avec d’autres voyageurs. Tous se retrouvent un peu pres dans les memes lieux, notamment le Poo Restaurant ( ou les glaces sont delicieuses ) et dans le bus pour la ville historique a l’aller et surtout au retour, les « peaux clairs et yeux ronds » aiment parler a leur semblables. J’y ai notamment discute avec les seules personnes que j’ai rencontrees qui etaient decus de la Thailande et devinez quoi, ils etaient Francais ! Ils sont a la fin d’un periple d’un an un peu partout dans le monde et doivent etre atteint de blasitude ( oui, si bravitude existe, balzitude ne va pas tarder a exister aussi ). J’avoue que je ne m’en suis toujours pas remis.
Plus de photos de Sukhothai dans la galerie.

Trouver un hotel à  Sukhothai