Go to Chiang Mai !

Share Button

Je n’avais pas revu d’aller deja a Chiang Mai mais plusieurs farangs que j’ai rencontres notamment au Sukhothai m’en ont parle et notamment du Doi Sutep. Du coup, j’ai eu envie d’aller voir par moi-meme. Retour a Phitsanulok pour prendre le train pour la capitale du nord. Enfin, en theorie car finalement, j’ai opte pour le moyen de m’y rendre le plus rapide avec quelques haltes pour visiter des temples croises en route: me faire conduire par Tik. Elle s’est propose de m’accompagner pour 3 jours la-bas et j’ai accepte. Et la, vous vous dites: « C’est toujours par envie d’apprendre l’Anglais qu’elle est si serviable ou il se passe un truc entre eux ? ». Je pense que vous avez la reponse…
Le matin, nous voila debout et nous lancons des « Go to Chiang Mai ! » enjoues. Et c’est parti pour un voyage bien plus long que je pensais. parti a 8h30, nous sommes arrives destination a 16h passees. En route nous nous sommes arretes pour acheter un aan-chao ( petit-dej ) puis pour prendre le aan-tiang ( reps de midi ) et visiter des temples car en passant nous els avons touves beautiful. Le premier etait visiblement une construction recente et de pres avait beaucoup moins de charme mais le second etait plus dans le style du nord. C’est a dire avec des toits plus hauts avec des pointes plus marquees. Et a chaque fois que nos remontions dans la Toyota beige, nous reproduisions notre cri de guerre: « Go to Chiang Mai ! »
Temple region Chiang Mai

Une fois arrives, le temps de prendre nos quartiers dans l’hotel la nuit est tombe. Nous helons un sanglaew et montons a l’arriere direction le Night Market. Je m’achete une chemise blanche et nous nous installons das un restaurant ou je commande un plat de beuf au curry rouge, desireux de retrouver la saveur de celui que je prenais de temps en temps dans le petit, tout petit restaurant thailandais pres de mon travail. Je me susi regale. Quelques flaneries dans les allees subtilement eclairees du marche et retour a l’hotel pour un repos bien merite surtout pour la conductrice. Demain, « Go to Doi Suthep ! »