Dans le port d’Hua Hin…

Share Button

Y a des marins qui p√™chent. Le soir, il y a de l’effervescence sur la longue jet√©e d’Hua Hin. Un petit ballet de scooters et moto, des gens qui p√™chent √†¬† droite et √†¬† gauche attendant que leur ligne fretille et au bout du chemin sur pilotis de b√©ton, un bateau qui manoeuvre. Il semble qui cherche a prendre le depart pour une nuit au large.
Et au milieu de tout √ßa, un photographe, moi, qui tant√īt avec son trepied tant√īt √†¬† main lev√©e en retendant sa respiration essaie de mettre en image cette atmosph√®re, ces lumi√®res color√©es. Certains s’amusent de me voir assis en tailleur devant mon appareil perch√© sur son pied a attendre que le retardateur ait fini son d√©compte, d’autres m’ignorent, d’autres encore prennent bien soin de ne pas passer dans mon champ. Sur le navire, les marins s’affairent, quelques uns m’ont remarqu√©, un me fait un signe amical. Au bout de son amarre, l’embarcation avance pres du ponton, jette deux de ses habitants sur la jet√©e ( d’o√Ļ le nom ? ) et puis s’√©carte √†¬† nouveau plus au large. Il n’est que 20h pass√©es mais il fait d√©j√†¬† nuit noire, sombre. A quelques dizaines de m√®tres de l√†¬† dans les avanc√©es sur la mer des anciennes cabanes de p√™cheurs reconvertis en immenses restaurants de ¬ę¬†sea food, les touristes thais et farangs se r√©galent avec bruit et bi√®res des mets qu’on leur sert.
Marins Hua Hin
Marins Hua Hin
Marins Hua Hin
Je retourne sur la route ferme et me dirige vers ma guesthouse. Quelques ¬ę¬†Hello, handsome man, massage¬†¬Ľ m’accompagnent de temps en temps…